Groupe Renault
Communiqués de presse

LE GROUPE RENAULT S'ENGAGE A LUTTER CONTRE LES INÉGALITÉS EN REJOIGNANT LA COALITION G7 BUSINESS FOR INCLUSIVE GROWTH (B4IG), UNE INITIATIVE COORDONNÉE AVEC L’OCDE AU SERVICE DE LA CROISSANCE INCLUSIVE

23 août 2019

 En conjuguant leurs forces, ces entreprises consacrent un investissement total supérieur à un milliard de dollars dans plus de 50 projets au bénéfice de 100 millions de personnes

 

  • La coalition d’entreprises « Business for Inclusive Growth » (B4IG) sera lancée à l’occasion du Sommet du G7 de Biarritz, en France

  • Cette initiative soutenue par le Président de la République française, M. Emmanuel Macron, est conduite par Danone et appuyée par l’OCDE

  • Un appel est lancé à d’autres entreprises pour qu’elles rejoignent la coalition B4IG, première initiative de ce type à l’échelle internationale.

À Boulogne-Billancourt, le vendredi 23 août 2019 - Face à des inégalités qui ont atteint des niveaux record, 34 grandes entreprises internationales dont le Groupe Renault, rassemblées au sein d’une coalition (« B4IG »), s’engagent à intensifier leur action pour faire progresser les droits humains dans leurs chaînes de valeur, à mettre en place des environnements de travail inclusifs et à renforcer l’inclusion dans leurs écosystèmes internes et externes. Cette initiative vient prolonger et compléter les efforts déployés par les pays du G7 pour promouvoir l’égalité des chances, remédier aux disparités régionales et lutter contre la discrimination fondée sur le genre.

 

Les entreprises membres de B4IG sont de dimension mondiale et couvrent un large éventail de secteurs ; elles emploient plus de 3,5 millions de personnes et ont un chiffre d’affaires annuel cumulé de plus de 1 000 milliards de dollars. La coalition B4IG est la première action de ce type menée par des entreprises. Outre l’approche à 360° de la lutte contre les inégalités qui caractérise cette initiative, sa dimension internationale et multipartite permettra de conjuguer et démultiplier les efforts déployés par les entreprises, les États et les organisations philanthropiques. La stratégie de cette coalition repose sur trois piliers : 

 

-       Un manifeste d’engagement des entreprises dans la lutte contre les inégalités pour faire progresser les droits humains, la diversité sur le lieu de travail et l’inclusivité dans les chaînes de valeur ;

-       Un incubateur permettant de concevoir ou développer de nouveaux modèles d’entreprise inclusifs, à la pointe de l’innovation sociale et de la collaboration entre les secteurs public et privé au niveau micro-économique ; et

-       Un forum permettant le financement de la croissance inclusive qui s’appuie sur des mécanismes de financement innovants entre les entreprises, les pouvoirs publics et les acteurs philanthropiques.

 

L’initiative B4IG dans le cadre du G7 sera coordonnée par l’OCDE, dont les travaux ont prouvé que les inégalités constituaient un frein à la croissance et à la mobilité sociale. Au fur et à mesure de l’avancement de son programme d’action sur les trois ans à venir, cette coalition bénéficiera de l’expertise de l’OCDE en matière d’évaluation économique et sociale. Les progrès accomplis et les enseignements dégagés seront mis en commun au cours d’une assemblée annuelle à laquelle participeront les PDG des entreprises, des organisations internationales, dont l’Organisation internationale du Travail (OIT) et des organismes philanthropiques comme la Fondation Bill et Melinda Gates. Les résultats des actions de la coalition B4IG seront présentés aux réunions du « Business 7 » et du « Labour 7», pour étayer les travaux préparatoires et les contributions aux sommets du G7, à l’appui de politiques en faveur d’une croissance macroéconomique plus inclusive.

 

La coalition B4IG est présentée au Président de la République française, M. Emmanuel Macron, au Palais de l’Elysée le vendredi 23 août, en amont du Sommet du G7 de Biarritz.

 

Le Groupe Renault a introduit le programme "Mobilize" dans l'incubateur B4IG. La mobilité est essentielle à l'insertion socioprofessionnelle, en particulier pour les populations non urbaines, mais elle est mise à mal par les frais d'achat et d'entretien d'un véhicule.  En France, pour répondre à certains de ces problèmes, Renault a créé avec la Caisse d'Epargne, Entreprise et Pauvrete, et Pole Emploi, le programme LOA Mobilize, qui fournit des facilités de micro-finance aux personnes à faibles revenus pour la location et l'achat final d'une nouvelle voiture. L'initiative s'appuie sur un modèle économique selon lequel la location d'une voiture neuve est moins chère que l'achat d'une voiture d'occasion, souvent la seule option abordable pour les personnes à faible revenu, mais finalement plus chère à long terme étant donné les coûts d'entretien plus élevés. Outre l'impact économique, le programme comporte des objectifs mesurables supplémentaires : réduction du nombre de chômeurs, diminution du stress et de l'insécurité, réduction des émissions de CO2. Actuellement LOA Mobilize finance la location de 1000 voitures. Ce dispositif pourrait être plus largement étendu à l'avenir grâce au soutien opérationnel et financier de l'incubateur B4IG.

 

Le Groupe Renault s’est engagé depuis des années dans une démarche de mobilité inclusive et durable à travers son programme « Mobilize ». Aujourd’hui il rejoint d’autres groupes au sein de la plate-forme B4IG pour qu’au niveau international, la réduction des inégalités et la promotion de la diversité deviennent réalité. Cette collaboration public-privé est clé pour développer une croissance mondiale plus inclusive et plus durable, a déclaré Thierry Bolloré, directeur général du Groupe Renault.

 

Le Président-Directeur général de Danone, M. Emmanuel Faber, a déclaré :  Dans beaucoup des pays du G7, l’effritement des classes moyennes, qui sont la fondation de l'économie de marché, doit être une alerte car il est démontré qu’au delà d’un certain seuil, les inégalités pèsent sur l’économie. Et sous l’impulsion de la génération des 15-25 ans, et de ses réseaux sociaux, les consensus sur ces sujets évoluent très vite, ce qui veut dire que l’économie de marché ne pourra pas fonctionner sans plus d’équité sociale. Ce n’est pas une question d’idéologie, c’est une question de réalisme, qui appelle à une action collective et inclusive, de la part des gouvernements et des entreprises. L’ambition de notre initiative est d’engager un dialogue constructif pour faire progresser l’inclusion et la diversité dans les grandes entreprises, expérimenter de nouveaux modèles d’entreprise plus inclusifs, développer des financements innovants, et contribuer ainsi à notre façon à l’élaboration de politiques économiques permettant de réduire les inégalités qui minent nos sociétés. 

 

Gabriela Ramos, Cheffe de cabinet de l'OCDE et Sherpa du G7, a déclaré :  La montée des inégalités est l’un des plus graves défis sociaux du monde d’aujourd’hui. Ces inégalités perpétuent la pauvreté, portent atteinte à la cohésion sociale et sapent la confiance. Une croissance économique durable, c’est une croissance économique inclusive. Une croissance qui doit permettre d’offrir à chacun la possibilité de réaliser son potentiel, la chance non seulement de contribuer à la croissance, mais aussi d’en recueillir les fruits, indépendamment de son milieu social ou de ses originesL’OCDE salue cette initiative de la France qui vise à faire travailler certaines des plus grandes entreprises mondiales aux côtés des pouvoirs publics et de l’OCDE dans le but de remédier aux inégalités. L’OCDE, pour sa part, continuera d’ouvrir la voie par ses analyses des politiques, ses études et son expertise

ANNEXE – Les piliers de la coalition G7 Business for Inclusive Growth (Entreprises au service de la croissance inclusive)

 

1/ Un engagement pour que les fruits de la croissance économique soient plus largement répartis

 

Le manifeste d’engagement des entreprises au service de la croissance inclusive (B4IG) engage les entreprises à faire progresser les droits humains à tous les stades de leurs chaînes de valeur, à lutter contre le travail des enfants et le travail forcé, et à respecter la liberté d’association. Les signataires conviennent de mettre en place des environnements de travail équitables et inclusifs, notamment en offrant des salaires décents, en promouvant l’égalité entre hommes et femmes et en aidant les salariés à se préparer au travail de demain par le biais de programmes de formation ou d’amélioration des compétences. Les entreprises s’engagent également à lutter contre l’inégalité des chances, liée notamment aux disparités régionales, en soutenant des programmes de développement local, en renforçant l’inclusivité des réseaux d’approvisionnement et en élargissant l’accès aux services essentiels, y compris en matière de coût.

 

Plus spécifiquement, les entreprises s’engagent à mettre en œuvre un programme sur trois ans visant à donner corps aux ambitions énoncées dans le manifeste. Les entreprises considèrent en effet que l’engagement pris ne se résume pas à un simple exercice de responsabilité sociale, mais qu’il est la clé de leur réussite future. Les modèles de croissance plus inclusifs ont un effet positif sur l’activité des entreprises parce qu’elles peuvent compter sur une main-d’œuvre plus qualifiée et plus motivée ; une classe moyenne plus nombreuse avec un pouvoir d’achat des consommateurs plus élevé ; des environnements plus stables ; et une confiance plus forte de leurs salariés, clients et autres parties prenantes.

 

2/ Un incubateur de projets dans le cadre de l’initiative B4IG : une plateforme où les entreprises peuvent développer, faire grandir et reproduire de nouvelles approches inclusives

 

L’incubateur B4IG servira de laboratoire pour tester, faire grandir et reproduire des projets d’innovation sociale, de façon à garantir que l’action menée au plan microéconomique puisse étayer les politiques macroéconomiques au niveau du G7 et au-delà.

 

Les membres de B4IG ont déjà apporté plus de 50 projets à la plateforme, qui représentent plus d’un milliard de dollars de financements privés et dont bénéficient plus de 100 millions de personnes à ce jour. Par le biais de B4IG, ils chercheront à s’appuyer sur ces projets pour renforcer leur impact social collectif à l’échelle internationale.

 

Certains projets seront accélérés, mis à l'échelle ou reproduits grâce à l'incubateur B4IG, en s’appuyant sur la collaboration avec d'autres membres de la coalition, des organisations philanthropiques et le secteur public. En outre, les entreprises partageront les leçons tirées des projets déjà en cours et qui peuvent constituer des modèles d’entreprise inclusifs susceptibles d’être reproduits ou d’en inspirer d’autres. Parmi les projets prévus figurent des dispositifs pour venir en aide aux personnes sans-abri, pour aider les personnes sans emploi à retrouver du travail et pour améliorer l'accès aux services essentiels tels que la banque, l’assurance et les transports dans les régions défavorisées ou isolées au sein des pays du G7.

 

3/ Un Forum pour le financement de la croissance inclusive permettant de développer les synergies entre les différentes sources de financement

 

Les membres de B4IG mettront en place un Forum de financement de la croissance inclusive pour élaborer des systèmes de financement hybrides et innovants visant à produire un impact social, et pour étudier comment développer de plus grandes synergies entre les sources de financement privées, publiques et philanthropiques. Ce Forum s’attachera à tester et développer des mécanismes de financement prometteurs, tels que le paiement sur résultats, par le biais de l’incubateur B4IG.

  

A propos du Groupe Renault

Constructeur automobile depuis 1898, le Groupe Renault est un groupe international présent dans 134 pays qui a vendu près de 3,9 millions de véhicules en 2018. Il réunit aujourd’hui plus de 180 000 collaborateurs, dispose de 36 sites de fabrication et 12 700 points de vente dans le monde.

Pour répondre aux grands défis technologiques du futur et poursuivre sa stratégie de croissance rentable, le Groupe s’appuie sur son développement à l’international. Il mise sur la complémentarité de ses cinq marques (Renault, Dacia, Renault Samsung Motors, Alpine et LADA), le véhicule électrique et son alliance unique avec Nissan et Mitsubishi Motors. Avec une équipe 100 % Renault engagée depuis 2016 dans le championnat du monde de Formule 1, la marque s’implique dans le sport automobile, véritable vecteur d’innovation et de notoriété.

 

 

A propos de la coalition B4IG

Business for Inclusive Growth (B4IG) est une coalition internationale, coordonnée par l'OCDE, qui vise à regrouper et à renforcer les efforts déployés par les entreprises privées pour favoriser l’égalité des chances, réduire les inégalités liées au genre et au territoire, et pour créer des synergies avec les initiatives des pouvoirs publics. Les membres actuels sont : Accenture, Agropur, AXA, BASF, BNP Paribas, Groupe BPCE, CareCentrix, Cogeco, Crédit Agricole S.A., Danone, Edelman, Engie, GINgroup, Goldman Sachs, Henkel, Ingka Group | Ikea Retail Business, JAB, Johnson & Johnson, JPMorgan Chase & Co., Kering, Keurig Dr Pepper, Legal & General, L’Oréal, MARS, Groupe Renault, Ricoh, Schneider Electric, Sodexo, Suez, TIAA, Unilever, Veolia, Virgin et Ylva.

 

 

À propos de l’OCDE

L’OCDE est une organisation internationale qui œuvre à la mise en place de politiques meilleures pour une vie meilleure. En étroite collaboration avec les pouvoirs publics et la société civile, elle établit des normes et propose des solutions fondées sur des données factuelles en réponse à différents défis sociaux, économiques et environnementaux. Le site web de l’OCDE donne des informations plus détaillées sur l’initiative B4IG et sur ses travaux sur les inégalités et la croissance inclusive. Toute autre demande d’information sur les travaux de l’OCDE  sur la croissance inclusive ou relative au G7 doit être adressée à gabriela.ramos@oecd.org, à romina.boarini@oecd.org ou au Bureau des médias.

 

Votre Contact Media
Delphine  DUMONCEAU-COSTES
+
Ajouter à mes contacts Vcard (.vcf)
+
Ajouter à mes contacts Vcard (.vcf)
Delphine DUMONCEAU-COSTES
Attachée de presse corporate
Céline FURET
+
Ajouter à mes contacts Vcard (.vcf)
+
Ajouter à mes contacts Vcard (.vcf)
Céline FURET
Attachée de presse corporate (Ressources humaines, Manufacturing, Supply Chain)

GROUPE RENAULT
SERVICE DE PRESSE

Téléphone : +33 (0)1 76 84 63 36
Soirs/week-ends et jours fériés :
Téléphone : +33 (0)1 76 84 67 89
Groupe Renault
Pivotez votre téléphone.
Pour une expérience optimale de notre site web, nous vous suggérons de pivoter votre téléphone à la verticale.
0:00 / 0:00
Conditions de téléchargement
Tous les supports du site (et notamment les photographies, les textes, les vidéos, les images) sont la propriété de Renault SAS, et/ou celle de ses filiales ou de tiers ayant autorisé Renault SAS à les utiliser. Ces supports sont mis à disposition des tiers pour une utilisation à des fins éditoriales. L’utilisation de ses supports à des fins commerciales et notamment pour des besoins marketing ou publicitaires est strictement interdite. Toutes les marques du site sont la propriété du Groupe Renault.