Groupe Renault

Pivotez votre téléphone.

Pour une expérience optimale de notre site web, nous vous suggérons de pivoter votre téléphone à la verticale.
Groupe Renault
Communiqués de presse

Information trimestrielle au 31 mars 2013

24 avril 2013

Dans un contexte européen plus difficile qu’attendu, les immatriculations et le chiffre d’affaires sont en repli. Néanmoins, grâce au succès de ses nouveaux produits, le Groupe renforce ses positions sur ses principaux marchés et poursuit sa croissance à l’international.

  • Baisse des immatriculations de 4,7 % par rapport au premier trimestre 2012, à 608 455 unités.

  • Gain de parts de marché dans quatre des cinq premiers marchés du Groupe : France (+0,8 point), Russie (+1,4 point), Allemagne (+0,2 point), Argentine (+0,3 point).

  • Chiffre d’affaires du groupe Renault de 8 265 millions d’euros au premier trimestre 2013, en baisse de 11,8 %1 par rapport à la même période en 2012.

  • Chiffre d’affaires de l’Automobile en baisse de 12,6 % à 7 736 millions d’euros.

Résultats commerciaux : faits marquants du premier trimestre 2013

Dans un marché automobile mondial en croissance de 0,7 %, les immatriculations du groupe Renault atteignent 608 455 unités, en baisse de 4,7 %, subissant le recul persistant du marché européen. Le Groupe poursuit sa progression hors Europe (50 % des immatriculations contre 46 % au premier trimestre 2012) avec des volumes en hausse de 3,5 %, malgré l’absence de production durant cinq semaines au Brésil en raison des travaux nécessaires à l’accroissement des capacités de l’usine de Curitiba.

Nouvelle Clio et Nouvelle Sandero, lancées fin 2012, confirment leur succès commercial. Duster, fer de lance de l’internationalisation de Renault, devient le modèle le plus vendu du Groupe dans le monde.

En Europe, dans un marché plus difficile qu’attendu (-10,0 %), notamment en France (-13,9 %), les immatriculations reculent de 11,6 %. Le Groupe affiche une part de marché de 8,9 %, en baisse de -0,2 point. Ce recul est lié à la restructuration de notre offre commerciale en Grande Bretagne, le Groupe regagnant, en effet, des parts de marché notamment, en France, en Allemagne et en Espagne.

La marque Renault occupe la troisième position en Europe avec 7,1 % (-0,5 point) du marché véhicules particuliers (VP) et véhicules utilitaires (VU). Elle conserve son leadership sur le véhicule utilitaire avec une part de marché de 14,3 % (-2,2 points).

Quelques mois après son lancement, Nouvelle Clio rencontre le succès attendu. En France, elle est le modèle le plus vendu du marché.
La marque Dacia atteint une part de marché VP+VU de 1,8 %, en hausse de 0,4 point par rapport à 2012. Nouvelle Sandero connaît un bon démarrage avec 70 000 commandes.

Dans la Région Amériques, les immatriculations sont en baisse de 8,0 % dans des marchés en progression de 1,6 %. Ce recul, attendu, est lié à la fermeture de l’usine brésilienne de Curitiba pour travaux afin de porter sa capacité annuelle à 380 000 unités contre 280 000 précédemment. Ainsi, les immatriculations au Brésil baissent de 18,6 % avant le retour de la croissance escompté au second trimestre. En Argentine, elles progressent de 1,6 % dans un marché en baisse de 0,4 %.

Dans la Région Eurasie, le Groupe confirme le succès de sa stratégie avec des immatriculations en progression de 20,8 % sur des marchés en hausse de 1,3 %. En Russie, second marché du Groupe au premier trimestre, Renault est la seconde marque du pays derrière Lada. Sa pénétration progresse de 1,4 point à 7,8 % de part de marché.

Dans la Région Euromed-Afrique, les immatriculations sont en hausse de 9,1 %, dans des marchés très dynamiques (+14,3 %). En attendant le retour à une offre complète avec le lancement de Nouvelle Symbol en mars, le Groupe a vu sa part de marché reculer de 1,7 point en Algérie et de 1,2 point en Turquie. A noter en Turquie, le succès rencontré par Nouvelle Clio qui est leader de son segment.

Dans la Région Asie-Pacifique, les immatriculations du Groupe progressent de 3,8 % dans des marchés en hausse de 2,0 %. Renault bénéficie toujours du succès de Duster en Inde. Dans ce pays, qui devient le onzième marché du Groupe, la part de marché atteint 2,4 % (+2,2 points). En Corée du Sud, les immatriculations de Renault Samsung Motors se stabilisent au mois de mars pour la première fois depuis octobre 2011.


Chiffre d’affaires du trimestre par secteur opérationnel

Au premier trimestre 2013, le chiffre d’affaires du Groupe atteint 8 265 millions d’euros, en baisse de 11,8 %  (-9,0 % hors effet de change à structure identique).

Le chiffre d’affaires de l’Automobile baisse de 12,6 % à 7 736 millions d’euros. La diminution des immatriculations, par rapport au premier trimestre 2012, et le déstockage au sein de notre réseau indépendant contribuent pour 11,0 points à cette baisse. L’internationalisation du Groupe et son impact sur le mix géographique des ventes a un effet négatif de 1,0 point. L’impact mix/prix est positif de 2,8 points. L’effet de change est négatif de 2,8 points. Le solde de -0,4 point provient des autres activités, dont la vente de véhicules complets, de composants et d’organes mécaniques aux partenaires.

Le Financement des ventes (RCI Banque) contribue au chiffre d’affaires du Groupe à hauteur de 529 millions d’euros, en augmentation de 1,9 % par rapport à la même période en 2012. L’encours productif moyen s’établit à 24,3 milliards d’euros au premier trimestre 2013, en hausse de 1,4 %. Le nombre de nouveaux contrats de financement baisse de 4,0 % à 229 000 sur le trimestre.


Perspectives 2013

Au premier trimestre, la baisse du marché européen et français a été plus forte que prévue. Dans un environnement économique toujours très incertain, le Groupe prévoit désormais des marchés européens et français en baisse de 5 % sur l’année, avec un premier semestre plus faible que le second. Le marché automobile mondial (VP+VU) devrait progresser de 3 % par rapport à 2012.

Dans ce contexte, Renault poursuit sa stratégie de développement à l’international. En Europe, fort du lancement de nouveaux modèles (Captur, ZOE, Nouvelle Clio Estate, Nouvelle Logan) et du plein effet des modèles lancés fin 2012 (Nouvelle Clio et Nouvelle Sandero), le Groupe a pour ambition de regagner des parts de marché, tout en confortant une stratégie commerciale valorisante pour ses marques.

Le groupe Renault maintient ses objectifs pour 2013 (sous réserve que les marchés européens et français ne se dégradent pas plus qu’attendu):

- d’augmenter ses immatriculations,
- de dégager une marge opérationnelle de l’Automobile positive, 
- de générer un free cash flow opérationnel de l’Automobile positif.


Chiffre d’affaires consolidé du groupe Renault

(en millions d’euros) 2013 2012
Proforma
Variation
2013/2012
1er trimestre
Automobile7 7368 852-12,6 %
Financement des ventes529519+1,9 %
Total8 265 9 371-11,8 %



1A structure et méthodes identiques, le chiffre d’affaires du 1er trimestre 2012 est de 9 371 millions d’euros.

PRESSE GROUPE RENAULT

0:00 / 0:00
Conditions de téléchargement
Tous les supports du site (et notamment les photographies, les textes, les vidéos, les images) sont la propriété de Renault SAS, et/ou celle de ses filiales ou de tiers ayant autorisé Renault SAS à les utiliser. Ces supports sont mis à disposition des tiers pour une utilisation à des fins éditoriales. L’utilisation de ses supports à des fins commerciales et notamment pour des besoins marketing ou publicitaires est strictement interdite. Toutes les marques du site sont la propriété du Groupe Renault.